«Bonne nouvelle: le module de médication a été retravaillé»

Au second semestre de l’année, curaMED profitera d’un processus de médication retravaillé. Cornelia Schmid, manager produit, vous donne un premier aperçu de ces fonctionnalités.

Les utilisateurs de curaMED pourront bientôt découvrir la refonte du module de médication. A quels besoins souhaitez-vous répondre avec ces fonctionnalités?

Nous avons entièrement revu les fonctionnalités de l’outil de médication et en avons également ajouté de nouvelles, très pratiques. Prescrire un médicament, délivrer en propharmacie ou faire une ordonnance et établir un plan de médication dans un langage accessible au patient sera plus facile et efficace que jamais.

Comment avez-vous procédé pour cette refonte du module de médication?

Nous avons demandé à dix grands cabinets quels étaient leurs besoins en matière de médication et comment curaMED pourrait les aider à y répondre. Nous sommes par la suite entrés en phase de développement sur la base de leurs réponses et avons fait valider nos résultats par nos clients. Sur une échelle allant jusqu’à 10, la solution a obtenu en moyenne 8 à 10 points, ce qui est très réjouissant.

Il semblerait donc que vous ayez vu juste à plusieurs égards. Plus concrètement, que propose le nouvel outil dédié à la médication?

Il renforce la sécurité pour les patients sur plusieurs niveaux. Il contient une assistance à la vérification pour les décisions cliniques permettant de contrôler les risques et interactions connus de manière rapide et efficace. Ceci permet d’éviter des erreurs de médication.

Quels sont les autres avantages?

Il sera aussi possible d’imprimer pour les patients l’eMediplan officiel d’IG eMediplan. Ainsi, ils disposeront d’un document avec une image du médicament, des informations intelligibles expliquant pourquoi le médicament leur a été prescrit et comment le prendre ainsi qu’un QR Code afin de pouvoir en modifier le contenu ultérieurement. Ceci offre des conditions optimales pour une médication sûre.

Le plan de médication ne sera donc plus quelque chose de figé. Comment curaMED en tiendra-t-il compte?

Lorsqu’un patient viendra d’un autre cabinet, d’un hôpital ou d’une pharmacie avec son eMediplan, il sera alors possible de transférer directement ce dernier vers curaMED au moyen du QR Code figurant dessus.

A partir de quand les clients curaMED pourront-ils utiliser l’eMediplan intégré?

Je pense que nous serons en mesure d’implémenter cette fonctionnalité dans curaMED d’ici décembre.

D’autres perspectives réjouissantes pour les utilisateurs de curaMED?

Nous sommes actuellement en train de retravailler l’interface utilisateur et de tester le concept multi-entité étendu pour curaMED. Nos développeurs travaillent en outre à l’intégration de Leansync, un outil qui permet d’identifier le correspondant avant de prendre l’appel.

Et curaMED sera bientôt hébergé dans une nouvelle infrastructure.

Oui, exactement. Nous souhaitons garantir durablement à nos clients la disponibilité, la stabilité et la sécurité de nos services. Pour ce faire, il nous faut recourir aux technologies les plus modernes. Dans le cadre de notre gestion du cycle de vie, nous transférerons donc l’hébergement de curaMED et d’autres produits vers le cloud Azure de Microsoft, un partenaire de longue date de Swisscom. Ainsi, nos clients pourront profiter d’une performance et d’une stabilité hors pair.

Mais qu’en est-il de la conservation des données?

Les données seront sauvegardées dans un environnement entièrement consacré à Swisscom qui prendra la forme de centres de calcul hautement sécurisés, géoredondants et basés en Suisse.

Les données seront cryptées par Swisscom de manière à ce que des tiers ne puissent y avoir accès et à ce que les devoirs de protection et de confidentialité des données soient remplis sans restriction.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *